Résultats pour 'ai aimé en arabe'

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez ?

La Saint Martin s’en vient…

Créé par le 07 nov 2010 | Dans : Activites, jeux, Creations, Fetes, Non classé, Recettes, alimentation, Table des saisons

J’ai confectionné Saint Martin, le mendiant et l’être de lumière pour pouvoir conter l’histoire de Saint Martin (cf Saint Martin).

J’ai donc utilisé deux bonhommes de bois de chez Casey wood, que j’ai habillés.

dsc09351.jpg
Le casque :
dsc09352.jpg
dsc09367.jpg
Le manteau coupé en deux :
dsc09360.jpg
Avec le manteau entier
dsc09372.jpg

dsc09356.jpg
dsc09362.jpg

L’être de lumière, tout simple, en laine feutrée et une mini lanterne.
dsc09373.jpg

Un joli texte sur la Saint Martin, d’Hélène Besnard (Entre les mots).
dsc09359.jpg

Pour revenir à la laine, les enfants ont cardé.
dsc09375.jpg
Et j’ai fait un agneau avec la laine fraîchement cardée.
dsc09376.jpg
dsc09379.jpg
Il est bien dodu et ressemble bien à Polo !

J’ai trouvé des liens en français, qui expliquent le nettoyage de la laine :
http://perlinelatisserande.over-blog.com/article-21608638.html

http://paleosite.free.fr/
avec vidéos du nettoyage, cardage manuel, filage manuel, etc.
Plus des informations passionnantes : faire une corde, un arc, du feu…

En passant, voici un lien de vente de magnifiques patrons en anglais : http://www.hedgehoglane.com/shop

Nous avons fait cette activité : http://storage.canalblog.com/12/13/400867/41042742.jpg
dsc09382.jpg
Mais avec une pince à linge, faute de bobines…
dsc09381.jpg

Walid et Mehdi ont joué à leur petit jeu de familles avec leur papa, mais en disant les noms en arabe.
dsc09396.jpg

Une soupe crue délicieuse
Passer à l’extracteur de jus 2 tomates, 2 tomates séchées, 2 poivrons (des jaunes), un fenouil et quelques feuilles de céleri.
Ajouter du piment fort et du curry.
Couper des bouts de carottes, de tomate, de champignons et de chou romanesco.
MIAM !
dsc09397.jpg

Walid, avant de se faire couper les cheveux…
dsc09399.jpg

Le conte de la Saint Martin !
dsc09400.jpg
dsc09402.jpg
dsc09403.jpg
dsc09404.jpg

Nous avons fait des lanternes et Walid a adoré couper au cutter.
dsc09405.jpg
Je les ai fait à la mode orientale, en m’inspirant du livre Islamic Year.
dsc09408.jpg
J’ai hâte de les voir briller, ces lanternes toutes colorées !

Et on a voulu faire une lanterne en s’inspirant de ce blog : http://www.duofiberworks.com/journal/2010/11/3/autumn-leaves-beeswax-lanterns.html
(j’aime beaucoup ce blog ! Ce four à pain me fait rêver : http://www.duofiberworks.com/journal/2010/6/14/cob-oven-work.html
Et le travail du bois aussi… http://www.duofiberworks.com/journal/2010/6/18/last-minute-gift-idea.html)

Sauf que j’avais des ballons de baudruche absolument peu résistants, alors nous n’avons pu que faire une mini-lanterne de ce type…
dsc09414.jpg
Du coup, on a « ciré » des feuilles, mais aussi le bouquet de « roses » en feuilles, que j’avais fait.
dsc09413.jpg
Je l’ai mis au pied de la nouvelle table de saisons, que voici :
dsc09410.jpg

Ma carte du jour correspond bien à cette journée très créative, non ?
arbresoleil.jpg

Rondes du monde

Créé par le 13 oct 2010 | Dans : Activites, jeux, Non classé, Sorties/vacances

Cet après-midi, nous sommes allés à la Bibliothèque Internationale écouter des comptines du monde. C’était l’occasion de découvrir cette bibliothèque et même de s’abonner pour emprunter des livres pour enfants en arabe !
Par exemple, j’aime beaucoup celui-ci que j’ai choisi en pensant à Mehdi :
dsc08763.jpg
Les enfants ont même fait des rondes en italien et en anglais.

Au retour, nous avions invité l’amie de Mehdi et Walid
dsc08760.jpg

Quand nous sommes arrivés devant la maison, Olivier et ses copains faisaient du feu !
dsc08762.jpg

Mehdi a voulu montrer ses blocs de cire.
dsc08767.jpg
dsc08768.jpg

Et sa poupée !
dsc08770.jpg

Roule galette

Créé par le 08 oct 2010 | Dans : Activites, jeux, Non classé, Pedagogie, Recettes, alimentation

Hier, nous avons passé toute la journée auprès d’amis, nous sommes partis en vélo, il faisait beau, nous avons beaucoup discuté, les enfants ont beaucoup joué entre eux, cela a permis une bonne respiration ;)
dsc08658.jpg

Le soir, Olivier avait invité son copain à dormir chez nous.
dsc08661.jpg

Ce matin, les enfants ont réclamé leur autonomie et voulu faire des choses uniquement entre eux. Ils ont joué, se sont déguisés, ont fait leur séance de mouvement…
dsc08663.jpg
Walid a même fait une leçon d’arabe à son frère !
dsc08667.jpg

Pour finir autour du conte Roule galette, nous avions prévu de faire des galettes ! Mais à la mode algérienne…
dsc08672.jpg
dsc08674.jpg
dsc08675.jpg
Walid était tellement content de tenir cette lourde galette dans ses mains qu’il lui a fait faire le tour de l’appartement…
dsc08679.jpg
dsc08680.jpg
Je ne vous montrerai pas les photos des galettes cuites car il s’est trouvé que notre tajine à galettes s’était cassé en deux, à cause de l’humidité. Nous avons donc fait des moitié de galettes qui ne risqueront pas de s’enfuir, elles !

J’ai commencé à lire La jeunesse déchirée, de Hennin Köhler (éditions Novalis).
J’aime vraiment beaucoup cet auteur !
Quelques morceaux choisis, qui m’ont touché :
« (…) exercer une fonction de « veilleur » qui comprend et accompagne : en donnant discrètement des conseils, en ramassant les pots cassés en ami qui ne fait pas de bruit et en adoucissant les conséquences amères des actes, en restant disponible pour les heures rares, mais d’autant plus précieuses, où l’autre est prêt au dialogue ? »
J’aimerais beaucoup être cette amie qui ne fait pas de bruit avec Olivier ! Mais avec lui, j’ai souvent tendance à entrer dans le rapport conflictuel, encore que je trouve que cela commence à changer.

L’adolescent formule une « demande qui est aussi une mise en demeure : « Montres-moi où tu penses, ressens, agis uniquement à partir de tes impulsions volontaires individuelles, sans incitation extérieure ni nécessité conventionnelle, au-delà des habitudes bien ancrées, loin de la recherche du succès matériel ou de l’ambition de faire carrière ; montre-moi où tu es, dans toute ton intégrité, uniquement toi-même, car faire cette expérience chez l’adulte me donne confiance en moi. »
Je l’ai vraiment constaté avec les adolescents : comme ils aiment être auprès d’une personne vraie, passionnée, etc., et se nourrissent de ce contact.
D’après Steiner, l’adolescence est la période où le Moi s’éveille et est le plus présent… Il recherche donc le contact du Moi chez les adultes avec lesquels il est en présence.

« A y regarder de près, toute disharmonie dans l’organisme corps-âme-esprit qui n’est pas spontanément rétablie par le moi est un état pathologique. En ce sens, la maladie est une éducatrice de l’homme constamment présente auprès de lui. Elle l’incite à entreprendre des efforts inhabituels à partir de son propre centre afin qu’il mette de l’ordre en lui-même ou qu’il reste présent en lui-même malgré le désordre.
Les conflits de la puberté ont ce caractère d’incitation sous forme absolument archétypique.
« 

La vache orange

Créé par le 04 oct 2010 | Dans : Activites, jeux, Creations, Non classé, Recettes, alimentation

Dans le livre de contes du Père Castor que j’ai acheté hier, il y a l’histoire de la vache orange, qui est une des histoires préférées de Walid. Il me l’a donc réclamé hier soir et, comme je savais qu’il recommencerait aujourd’hui, j’avais prévu de mettre l’histoire en scène.
J’ai donc tricoté une petite couverture épaisse :
dsc08565.jpg

Je me suis dit que ce conte allait bien avec les maladies du moment, dans la famille !

Le dessin de Walid, ce matin :
dsc08566.jpg

L’histoire en scène :
dsc08567.jpg
dsc08568.jpg
Nous avons raconté l’histoire chacun notre tour.
dsc08572.jpg

Cet après-midi, Walid a trié tous ses animaux pour jouer avec ses dinosaures…
dsc08574.jpg

Il adore apprendre l’arabe avec son papa : c’est parfois lui qui fait penser à son père de lui faire « la leçon » !
Quant à Mehdi, soit il écoute et participe, soit il fait le zouave comme aujourd’hui !
dsc08575.jpg
(du coup, je me suis approchée et il a fait semblant de lire !)
dsc08576.jpg

Pause boisson sous la pluie
dsc08578.jpg

Nous avons repréparé la « djina », sorte de remède algérien miracle.
C’est une résine d’un arbre (impossible de savoir lequel, pour l’instant) et, pour préparer le remède, on met de l’huile d’olive à chauffer avec une poignée de djina, on éteint, on laisse infuser et on verse dans une bouteille.
Parfait pour appliquer sur le corps (bronches, visage) pour déboucher les voies respiratoires, mais aussi pour masser le ventre en cas de douleur, pareil pour la tête, les muscles…
dsc08582.jpg
Et j’aime beaucoup l’odeur !

Tajine aux pruneaux
dsc08583.jpg

Digestion !
dsc08585.jpg

Massage à la « djina » !
dsc08588.jpg
dsc08592.jpg
dsc08594.jpg
dsc08599.jpg
(Mehdi refait « la queue » pour se refaire masser, puis demande un troisième massage à son père !)
dsc08604.jpg

Quelques mots sur diverses difficultés…

Créé par le 25 sept 2010 | Dans : Activites, jeux, Non classé, Pedagogie

Je voulais partager avec vous les difficultés qui peuvent parfois se poser à moi, ou que j’ai aussi parfois entendu dans d’autres familles.
Je trouve intéressant de relier cela à mon histoire et à ce que Henning Köhler appelle les troubles des sens primordiaux, tant il est vrai qu’en tant que parents, il peut nous être difficile de transmettre ce que l’on n’a pas eu, d’avoir des attitudes qu’enfants nous n’avons pas pu avoir…

Tout d’abord, je pense à présent que j’ai eu une enfance où ces sens ont particulièrement été entravés, par diverses circonstances.

- Le sens de la vie. J’ai longtemps demandé à ma mère à quoi pouvait bien servir de vivre, quel sens pouvait-il bien y avoir à cela… Au bout de plusieurs mois, ses réponses ne me satisfaisant pas (vu que le sens de l’existence ne m’était alors pas intelligible), j’ai arrêté mes questions, résignée… A côté de cela, il me semblait particulièrement insensé d’être soumis à des rythmes : quelle aberration d’avoir été créée avec des besoins récurrents ! Je ne comprenais pas ces pertes de temps inutiles : dormir, manger, se laver, et toujours recommencer !
C’est pourquoi aujourd’hui, j’essaie de me forcer à tenir un rythme de la semaine et aussi un rythme de la journée. L’on peut toujours dire que l’on est confronté à des imprévus, mais je pense que cela reste un ou des prétextes. D’ailleurs, les imprévus seraient alors sensés être les exceptions qui confirment la règle, il me semble.
dsc03583.jpg

- Le sens du toucher. J’ai été une enfant réfractaire au contact, sauf avec ma mère les premières années. Je ne voulais pas être touchée, approchée, embrassée, prise dans les bras… Je n’aimais pas le contact enveloppant des chansons. J’aspirais même à ne jamais aimer de ma vie et rêvais secrètement à une vie retirée du monde…
Je pense que j’ai alors grandi avec un sentiment faussé des limites de mon corps. Et une insécurité dans mon corps. Concrètement, aujourd’hui, cela se traduit par le sentiment de me sentir en danger dans mon corps, atteinte, envahie dès que je me sens stressée. Cela est particulièrement flagrant en cas de conflits avec mes enfants…
10069331.jpg

- Le sens du mouvement. J’étais une enfant particulièrement atteinte de ce point de vue là. J’ai refusé de marcher avant un certain âge (je dis refusé car, bambine, je m’asseyais systématiquement en tailleur…), j’ai appris à courir tant bien que mal à l’école, je ne supportais pas de voir des personnes danser, n’aimais pas les chansons, étais souvent en retrait, etc.
Heureusement, j’ai aimé jouer au foot, nager, escalader, pédaler, etc. Quoi qu’il en soit, de ce fait, je n’étais pas particulièrement créative, même si j’ai beaucoup rêvé éveillée ! Avec Olivier, j’ai rarement pensé à lui proposer des activités manuelles car je n’y pensais pas… Avec Walid, il a fallu attendre que son frère soit déscolarisé quelques mois pour que cela s’instaure à la maison, puis que je libère ma créativité ! Quant à jouer, j’ai mis énormément de temps à être « présente » dans mes jeux avec les enfants.
De même, ce n’est que récemment que les enfants jouent en faisant vraiment appel à leur imagination, aient des images vivantes présentes dans leur quotidien…
dsc04799copie.jpg

- Le sens de l’équilibre qui se répercute sur le jugement. J’étais une enfant sans jugement, je n’étais pas connectée à ce que je pensais, ce que je ressentais et, surtout, j’étais incapable de jugement esthétique. C’était d’ailleurs quelque chose que je n’arrivais pas à comprendre : que des gens puissent trouver des choses belles. Pour moi, le monde baignait dans une sorte d’indifférence…
dsc05479copie.jpg

- Le doute contagieux. Je crois sincèrement que lorsque l’on est en présence de quelqu’un qui met en doute, par exemple, un aspect de l’éducation de nos enfants, quand bien même l’on peut être convaincus de notre position, il se peut que sur un autre plan, nous soyons subtilement atteint par le doute et les craintes de l’autre. Car la peur est contagieuse ! Il nous déséquilibre et met en danger notre sens du jugement…
Il nous faut alors dissocier la peur de l’autre de la discussion en elle-même, pour ne pas alors se mettre à douter indéfiniment.
Pour cela, il faut sans doute suffisamment avoir confiance en soi et être capable de comprendre ce qui se passe en nous, aussi.

Pour toutes ces raisons, je fais encore des blocages sur certaines aspects de notre quotidien.
Je me dis aussi que le fait de ne pas parvenir à mémoriser des contes, et même encore de simples comptines, chansons ou jeux de doigts doit avoir avec tout cela.
Hier soir, j’ai alors décidé de remédier à cela progressivement en essayant d’emporter cette demande dans mon sommeil, ainsi que préconisé par Henning Köhler. J’ai très mal dormi (mais pour d’autres raisons), mais cela à marché : les jeux de doigts lus hier ont été enregistrés, dans un premier temps.

Aussi, pour les choses à mémoriser, j’ai décidé de fixer tout d’abord mon attention sur seulement peu de choses :
- 3 ou 4 comptines
- 5 ou 6 jeux de doigts
- 3 ou 4 chansons
- Quelques rondes
Et de me servir du livre Entre les mots ou de mon imagination pour mettre en scène des rondes ou autres mouvements à la manière de l’eurythmie, le vendredi.

Sélection de comptines, dans un premier temps :
- Bonjour Soleil, dont j’avais parlé et que j’ai déjà appris, très appréciée par Mehdi qui adore tout ce qui est lié au soleil.
- Comptine pour obtenir le silence, du livre Entre les mots
- Comptine pour introduire ou finir une activité (et celle pour les travaux d’entretien) du même ouvrage.

Jeux de doigts :
- Un gros lézard, que nous connaissions déjà
http://www.momes.net/comptines/mains/le-gros-lezard.html
- Minouchette (avant d’aller dormir), du livre Jeux de doigts, rondes et jeux dansés. http://www.editions-retz.com/Jeux_de_doigts_rondes_et_jeux_danses_Tome_2_CD_audio_-9782725627595.html
- Cornélius et Sibélius, du même ouvrage
- En montant (idem)
- Lavons les mains (idem)
- La pomme et l’escargot (que nous avions lu dans un Graindor), en lien avec l’automne.

Chants :
- La chanson préférée de Mehdi : Soleil, soleil
http://www.chansons-pour-la-planete.com/DirectEnergie/Telecharger/Chanson/Soleil-soleil
- La chanson plébiscitée par Walid en ce moment : L’ours brun, du CD Hippo tam tam
http://jeanfrancois.troump.free.fr/cd-dvd/index.htm sur la tristesse d’un ours voyant sa vallée soudain traversée par une autoroute et dont le refrain est très entraînant : Dans ma vallée, olé olé…
- Le soleil est parti (CD Au fil des saisons dont j’ai les paroles aussi)

Et ils feront des chants en arabe avec leur papa, à l’aide du CD A l’ombre de l’Olivier dont ils ont été bercé plus ou moins toute l’enfance, et avec quelques autres pistes sur internet : http://www.mamalisa.com/?t=fl&lang=Arabic

D’ailleurs, j’ai remarqué aujourd’hui qu’à présent, Walid est capable de chanter une chanson inconnue presque en même temps que moi, en répétant tout de suite les paroles, ce qui était impensable pour lui auparavant.

Rondes :
- Trois petits bonhommes, du livre Jeux de doigts, rondes et jeux dansés
- La ronde des nuages (idem)
- La pomme (idem)

(Une chose amusante : aujourd’hui, alors que Walid jouait « au restaurant », j’ai remarqué qu’il ne me proposait pas les plats qu’il a l’habitude d’imaginer me préparer, mais plutôt des fruits ! Par contre, ses tarifs ont augmenté : 1000 euros la banane au chocolat, gloups !)

Nouvelles expériences et créations

Créé par le 13 sept 2010 | Dans : Activites, jeux, Creations, Non classé, Recettes, alimentation, Table des saisons

Ce matin, nous avons lu un conte avec un loup et des chèvres…
dsc07927.jpg
Comme le soir, avec son père, Walid lit généralement le même livre de conte qui contient notamment l’histoire de Mistapeo, le bon gros géant, il aime varier avec moi…

Walid apprend à étaler quelque chose sur sa tartine.
dsc07937.jpg

Je leur ai proposé de créer des personnages ou animaux avec des noix et noisettes mais, en fin de compte, ils ont trouvé bien plus amusant de casser les noisettes et les noix…
dsc07928.jpg
Qu’à cela ne tienne, j’ai quand même créé, pendant ce temps !
dsc07929.jpg

J’ai aussi créé quelques arbres, d’après un modèle vu sur le blog de Catherine et les fées. J’ai mis un feuillage vert sur l’un d’eux.
dsc07946.jpg
La table des saisons, avec l’arbre et les petits personnages à coque (à côté de la table…).
dsc07947.jpg

Nous avons ensuite joué.
Mehdi crée un chemin pour finir de dresser le décor.
dsc07940.jpg
Nous avons inventé une histoire de village terrifié par un dragon et Walid a inventé une bataille finale entre le dit dragon et un éléphant !
dsc07943.jpg

J’ai improvisé une recette de pain perdu aux oignons.
dsc07944.jpg
Râper du pain, ajouter du lait de riz, 2 oeufs, un oignon émincé, un mélange d’épices indiennes, quelques algues, un soupçon de thym, du sel. Faire cuire.
dsc07945.jpg
ça a rencontré un vif succès.

Pendant le temps d’arabe avec papa, j’ai peint ce grand lutin (c’était un pion de Mölkky qui était trop petit) :
dsc07948.jpg

Je suis allée visiter un espace de « gym » pour les petits avec Mehdi. C’était la curiosité qui m’y a surtout poussé car je trouve que, surtout à cet âge, ce genre d’environnement est trop artificiel (pas uniquement les matériaux, mais la façon dont cela est structuré).
dsc07952.jpg
dsc07957.jpg
Mehdi a quand même apprécié de se confronter à des défis, sans que rien ne lui soit imposé, bien sûr.

Walid a trouvé un briquet et, waouh, cette fois il a réussi à l’allumer, il était tout impressionné par cette nouvelle faculté !
dsc07961.jpg

Une salade délicieuse :
du potimarron râpé
du raisin rouge
du jus de citron doux
et c’est tout !
dsc07962.jpg

Et ce soir, j’ai eu une surprise : je suis allée à ma première séance de sport de l’année (j’ai choisi du taïso, par facilité car c’est à 5 minutes à pied, et le coût non prohibitif) et, en revenant, j’ai entendu que les enfants se lavaient les dents avec leur papa. Ce dernier m’a entendu, a fermé la porte du salon en disant aux enfants : « Allez, on va se coucher ! ». Je n’ai donc pas fait de bruit. Et ils se sont endormis, c’est la première fois que Mehdi s’endormait avec son papa. Et en moins d’un quart d’heure, un exploit pour lui…
Un peu de changement, ça a du bon !

Rythme de la journée

Créé par le 09 sept 2010 | Dans : Activites, jeux, Creations, Non classé, Pedagogie

Mehdi tente de casser les noisettes fraîches… Même s’il n’y arrive pas, il adore les décortiquer.
dsc07771.jpg

Nous avons défini un nouveau rythme de la journée.
- Le matin, prendre le temps de se réveiller (cela concerne surtout moi et Mehdi !)
- Comptine du matin : d’abord le chant du matin, puis une comptine telle que Bonjour Soleil !, par exemple.
- Aller dire bonjour au soleil, à la terre, etc. (pieds nus, si possible).
dsc07775.jpg
dsc07779.jpg
Nous puisons l’énergie de la terre et la renvoyons vers le ciel !
- Conte
Ce matin, nous avons lu Le secret de Zaïnab, que j’aime beaucoup.
dsc07774.jpg
dsc07773.jpg
- Activité du matin, variant selon les jours
- Tirer une carte Graine d’amour
- Préparation du repas
- Temps d’arabe avec papa
dsc07785.jpg
- Jeux libres ou sortie avec papa pendant que maman travaille…
- Sortie (promenade, jeux dans le parc ou autre) et/ou temps de dessin
- Repas
- Conte avant de dormir (avec papa pour Walid).

Ce matin, nous sommes allés à un rendez-vous avec une personne passionnante qui dirige des activités ‘environnement et auto-production (dans l’idée de rendre les gens autonomes)’ pour les enfants de plus de 7 ans.
Il a des idées très intéressantes sur la pédagogie et l’entraide.
Durant ses ateliers, il leur apprend comment fabriquer et concevoir une caisse à outils, une petite éolienne, une maison bioclimatique à leur taille, un four solaire et bien d’autres choses, mais aussi à apprendre par eux-mêmes, à s’entraider, etc.
dsc07780.jpg
Et il a tout plein de projets dans son sac, comme des stages parents-enfants.

Walid a eu envie de dessiner cette après-midi. Il commence à maîtriser les blocs de cire !
Il a tout d’abord eu envie de faire un drapeau…
dsc07787.jpg
dsc07788.jpg
C’est le drapeau « de la France et de l’hiver » !
(j’ai décidé que je cacherai la règle dès ce soir, car il a vu des enfants dessiner avec cette aide et ça le tente, à présent)
Puis des couleurs pour se refamiliariser avec les blocs, je pense.
dsc07789.jpg
Enfin, comme nous avions lu le conte traduit par Catherine dans le tram, ce matin : http://catherine-et-les-fees.blogspot.com/2010/09/la-troisieme-journee.html , je lui ai proposé de le dessiner.
J’ai été impressionnée par son dessin !
dsc07791.jpg

Nous avons aussi suivi la comptine La ronde de l’Ile, qui a eu beaucoup de succès : http://www.fleurdepaix.com/fleur_parcours_versets_poemes.htm
(Je vais d’ailleurs commander Entre les mots, cet ouvrage a l’air magnifique et je crois avoir réussi à le trouver, grâce à Catherine).

Mehdi se coupe du fromage…
dsc07790.jpg

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
margauxlaptiitelouloute |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres