11 février, 2011

Archive journalière

Le passage des 6-7 ans… (V)

Créé par le 11 fév 2011 | Dans : Non classé, Pedagogie

Je viens de me rendre compte que j’avais oublié de poster la traduction de ce texte, que je trouve lui aussi très intéressant pour éclairer la thématique du passage des 6-7 ans.

http://www.waldorflibrary.org/Journal_Articles/RB7105.pdf

Phases et transitions dans l’éducation Steiner

Harlan Gilbert

Pour les enseignants Waldorf, les parents et les élèves, la question se pose : pourquoi une période d’enseignement s’étendant sur huit ans ? La pédagogie Waldorf est basée sur une compréhension du développement de l’enfant en phases de sept ans. L’enseignant qui prend une classe pendant huit ans reste donc avec ses élèves plus d’une phase de développement.

Lorsque la première école Waldorf fut fondée en 1919, le modèle traditionnel d’enseignement européen était alors constitué d’une école primaire de huit ans, où l’enseignant restait avec le même groupe durant les huit années. Dans quelle mesure Steiner s’est inspiré de ce modèle est une question intéressante(petit1). Pour la majorité des enfants dans ces écoles, ces huit années constituaient leur unique scolarité ; ensuite, ils faisaient un travail manuel, commercial ou travaillaient sur l’exploitation agricole familiale. En Europe et en Amérique, cette situation a radicalement changée avec l’introduction de l’enseignement général universel jusqu’à l’âge de seize ans et un taux extrêmement élevé de la scolarisation jusqu’à l’âge de dix-huit ans.
Pour des raisons pratiques, structurelles et historiques, une réévaluation de la période d’enseignement semble en retard. Les questions doivent être posées à nouveau : comment une période d’enseignement peut être, naturellement et de manière appropriée, liée au développement de l’enfant ? Comment la dernière de ces huit années peut-elle être réajustée pour assurer une transition cohérente à l’école secondaire ? Afin de répondre à ces questions, nous devons gagner en clarté en ce qui concerne la relation actuelle entre les périodes d’enseignement et les phases de développement de l’enfant.

Les étapes du développement de l’enfant
Les phases de la vie sont souvent calculées à partir du moment de la naissance, mais il s’agit d’une simplification, car le développement du corps physique commence dès la conception. Ce fait est révélé dès la période pré-natale, quand la tête a déjà atteint une partie importante de sa taille finale et les organes des sens et du système nerveux sont déjà assez matures. Si une différence de neuf mois peut ne pas apparaître particulièrement importante pour les phases ultérieures de la vie, elle doit cependant être pris en compte durant l’enfance. Dans les conférences de Rudolf Steiner sur le développement humain, l’expression “de naissance” est souvent suivie par une correction comme “ou plutôt, de la conception” ou “plus précisément, à partir du moment de la conception.“
Si la première période de développement de sept ans commence à la conception, elle se termine donc environ six ans et trois mois après la naissance. Vers cette époque, l’organisation de la vie commence à se développer indépendamment de l’organisation à la fois physique et de l’environnement extérieur. Cette évolution est signalée de diverses façons. Par exemple, le changement de dents, souligné par Steiner comme un signe de cette transition, commence à environ six ans et se poursuit jusqu’à l’arrivée des molaires à la douzième année, soit au cours des sept prochaines années. Ainsi, le changement de dents doit être associé à l’ensemble de la deuxième phase de développement et non avec la conclusion de la première phase, comme cela a parfois été affirmé. D’autres changements dans le début de la deuxième phase comprennent des changements dans la forme du corps, en particulier un allongement du tronc, des changements dans la respiration et la circulation et le développement de la capacité d’initier et de soutenir une activité indépendamment d’un contexte d’imitation.
La deuxième période de développement dure elle aussi sept ans. Vers l’âge de treize ans – à savoir quatorze années après la conception -, les premiers signes de puberté apparaissent normalement, marquant le début de la prochaine phase de développement. Ces signes sont apparents de plus en plus tôt dans nos cultures modernes, surdéveloppées et orientées vers la technologie. Bien que commun, ce phénomène n’est pas normal. Nous reviendrons sur les détails de ce changement plus tard, car il est un peu plus complexe que celui qui survient chez l’enfant de six à sept ans.
Avec cette chronologie précise, nous pouvons comparer la période d’enseignement aux phases de développement. Celle-ci commence normalement lorsque l’enfant a entre six ans et demi et sept ans. Cet âge varie quelque peu d’une école à l’autre et dépend aussi du développement global de chaque enfant. En moyenne, la période d’enseignement débute donc dans l’année correspondant à la deuxième phase du développement de l’enfant. Avant cela, la plupart des enfants sont encore au jardin d’enfant.
Au début de la classe de septième année, de nombreux enfants ont déjà treize ans et ont commencé leur troisième phase de développement, le reste des enfants la débutant en cours d’année. Ainsi, la classe de septième année (en grande partie) et celle de huitième année (en totalité) doivent être considérées comme appartenant à la troisième phase de développement. Ainsi, la dernière année de jardin d’enfant et les deux dernières années de la période d’enseignement primaire chevauchent les phases précédentes et suivantes du développement.

Travailler avec des élèves dans les années de transition
Est-ce que la dernière année de jardin d’enfant et les deux dernières années de la période d’enseignement de classes primaires ont un caractère fondamentalement différent de celui des années précédentes ? Ont-ils un caractère particulier de guide pour les années qui les suivent ? Ont-ils à préparer les enfants à une nouvelle phase de développement à laquelle, en un certain sens, ils appartiennent déjà ?

En pratique, la réponse à toutes ces questions est “Oui.” Durant la dernière année de jardin d’enfant, l’enfant se réjouit et se prépare à rentrer à l’école primaire. De nouveaux projets plus difficiles doivent lui être proposés et un degré considérable d’autonomie doit être accordé à l’enfant de six ans afin de répondre à ses besoins. De nombreux enseignants de jardin d’enfant se demandent si et comment ces enfants peuvent être intégrés avec succès dans l’atmosphère “comme à la maison” appropriée pour les enfants plus jeunes, parce que les enfants plus âgés ont des besoins si différents des tout-petits.
De même, l’enfant en classe de septième et huitième année commence à se préparer à une nouvelle étape de la vie et ne vit plus dans l’ambiance de la petite enfance. L’affirmation de soi ou le retrait de la sphère sociale est habituel, et une plus grande capacité de jugement, de critique et d’antipathie devient évident. Ce sont toutes des caractéristiques de la troisième phase de la vie.
La première année de la deuxième phase de développement et les deux premières années de la phase suivante ont un caractère unique de transition. Tout en préparant la nouvelle phase de développement, ils récapitulent la ou les phases précédentes de développement. Ce phénomène nécessite quelques explications.
L’année de six à sept ans après la naissance est consacrée à l’ancrage du développement de la construction de la vie dans le corps physique. Il en résulte une réorganisation substantielle du corps physique lui-même afin qu’il puisse soutenir un développement indépendant de la construction de la vie. Ce n’est qu’après cette année récapitulative que l’organisation de la vie peut effectivement commencer à se développer de manière entièrement indépendante du corps physique. Ses forces sont alors libérés de la mémoire et de la de la pensée basée sur l’image, caractéristiques de la précédente phase de la vie.
Une situation similaire existe pour l’enfant de treize à quatorze ans. La première année de développement de l’organisation sensible – qui se produit normalement dans la classe de septième année – est consacrée à une réorganisation du corps physique afin qu’il puisse soutenir le développement de la sensibilité, de façon indépendante. Cette réorganisation se manifeste, par exemple, dans la croissance des membres, des changements dans le larynx, entraînant la modification de la voix, en particulier pour les garçons, la maturation physique de l’appareil reproducteur, des modifications substantielles dans le processus digestif, ce qui entraîne souvent un changement des habitudes alimentaires et une conscience de soi accrue en ce qui concerne le corps physique. Pour résumer, la première année de la première phase de la vie voit la plus forte croissance physique dans le système nerveux et la tête, la première année de la deuxième phase de la vie voit la plus forte croissance physique dans le tronc et des changements substantiels dans le système rythmique, et la première année de la troisième phase de la vie voit la plus forte croissance physique des membres et des changements importants dans les systèmes musculaire et digestif.

Relever le défi des dernières années du primaire
Au cours de la classe de septième année (la première année de la nouvelle phase de développement), la tâche centrale de l’enfant est d’imprégner les sphères physiques avec sa conscience. La pédagogie Waldorf considère cette période comme l’« âge de l’exploration » du monde physique. La nature physique extérieure – à travers la géographie et l’histoire – et la nature propre de l’enfant – via la santé et la nutrition – sont des thèmes importants. Ces sujets peuvent être étudiés en détail par le biais, par exemple, des travaux manuels, quand les élèves confectionnent des vêtements qui nécessitent une mesure et une connaissance précise de la forme physique. Le programme d’études en septième année intègre les forces de conscience de l’enfant dans les conditions physiques intérieures et extérieures. En particulier, des histoires d’êtres humains qui vivent en union avec les conditions physiques – de l’Esquimau à l’agriculteur alpin – sont importantes. Les conditions plus complexes du monde moderne peuvent alors être comparées à ces modes de vie historiques. En septième année, il est particulièrement important d’étendre le tout dans un contexte plus large. Ainsi, une étude des couches géologiques peuvent aborder le sujet de l’écologie, un thème important à cet égard et pour les années à venir.
Au cours de la huitième année (la deuxième année de développement de l’organisation de la sensibilité ), le sens de l’organisation de la vie de l’enfant est réorganisé pour servir de support des nouvelles forces de la conscience (la sensibilité). De nouveaux phénomènes hormonaux apparaissent, puis émergent des caractéristiques d’ordre sexuelles et de nouvelles pulsions se réveillent. Le pouls, la circulation et la respiration deviennent plus sensibles aux modifications dans la vie de l’âme ou du sentiment. Le fait de rougir, par exemple, révèle cette nouvelle sensibilité. L’enfant devient plus conscient de ces phénomènes biologiques et des rythmes de son corps. Le caractère de ce changement est tout à fait différent de la transformation physique et de l’état de conscience de l’année précédente.
L’enfant est maintenant confronté à la tâche d’imprégner par la conscience les sphères de la vie, le rythme et les forces formatrices. Le programme Waldorf prend en charge cette tâche à travers une étude des forces qui forment la terre de l’intérieur (séismes, éruptions volcaniques et mouvements des plaques tectoniques) et de l’extérieur (vent, vagues et conditions météorologiques). L’étude de l’Histoire doit être abordée par le biais d’une étude des révolutions, politiques et industrielles, mais aussi les révolutions électroniques et du domaine de l’information. Les élèves étudient les formes sociales et gouvernementales des nations présentes et passées, contrairement à leur étude de la vie économique en classe de septième année.
Un thème central pour la huitième année est l’étude de la vie en général, qui inclut l’étude du milieu géologique et la physiologie des plantes (photosynthèse, chimie organique des amidons, sucres et graisses). Les processus de transformations, tels que la fabrication du savon et le raffinage du pétrole, peuvent ensuite être examinés dans les milieux industriels. Le développement de l’être humain, y compris les sens et les organes internes, les tissus et le squelette, doivent être traités de façon dynamique, avec les biorythmes comme approche particulièrement intéressante. Les techniques rythmiques dans les arts et l’artisanat permettent à l’enfant de développer la prise de conscience de cette sphère de la vie. Ces techniques comprennent la peinture et le dessin d’ombre et de lumière, des formes de rythmes et de danses dans la musique et l’eurythmie, et l’utilisation de l’avion ou bastringue en menuiserie.
C’est seulement après ces deux années préparatoires, lorsque la conscience transforme déjà la nature du corps déjà établie (l’incarné), que les forces de la conscience sont libérées des exigences de la constitution de l’enfant. C’est seulement alors qu’il sera disponible pour la pensée abstraite, l’expression de la vie intérieure de l’âme et pour diriger sa volonté consciente, qui sera cultivée à l’école secondaire.
Serait-il positif que les classes supérieures bénéficient d’une approche plus spécialisée et détaillée des sujets que tels qu’ils sont traditionnellement enseignés par le professeur ? Je crois que oui. Il est intéressant de noter que Rudolf Steiner avait opéré, à l’origine, un remarquable aménagement pour les classes de septième et huitième année, à l’école Waldorf de Stuttgart. Deux enseignants, un spécialiste de l’histoire et de la littérature, et l’autre, un spécialiste dans les matières scientifiques, se partageaient les deux classes. Une telle approche fournit une transition entre l’enseignement en classe unique des six premières années et le fait d’avoir de nombreux enseignants spécialisés dans l’école secondaire. Idéalement, le professeur de la classe prendrait un rôle important ou, au moins, partiel dans l’approche d’une telle équipe, mais il y a clairement place, durant les années décrites, pour des enseignants spécialisés qui seraient capable de répondre aux besoins spécifiques de cette période de transition, où les forces de jugement, de critique et de l’antipathie sont déjà éveillées, mais les capacités intellectuelles ne sont pas encore entièrement disponibles.
Le problème de la façon de structurer les classes supérieures au primaire n’est pas spécifique aux écoles Waldorf. Les écoles publiques sont aussi confrontées à cette transition de l’école primaire et du secondaire. Certaines écoles comprennent l’école primaire et le collège (le modèle 8 + 4), certaines l’incluent avec l’école supérieure (le modèle 6 + 6), d’autres lui donnent une place à part (le modèle 6 +3 +3 ou 5 + 3 + 4).

De même, la question de l’âge approprié pour démarrer l’apprentissage formel reste un défi à la fois dans les écoles publiques et privées. Ces années ont un caractère transitoire qui ne se révèle pas évident à manier en terme de leur relation avec les phases de scolarité qui précèdent et suivent. Il n’est ni opportun de rester dans l’ambiance d’une phase de développement déjà conclue, ni d’entrer de plain pied dans la phase qui est encore en cours de préparation. Les professeurs Waldorf doivent commencer à reconnaître le caractère unique de ces périodes de transition, et j’espère que nous allons commencer à développer de nouvelles approches qui répondent aux besoins de développement des enfants dans ces moments-là, qui diffèrent sensiblement par rapport aux périodes précédentes et suivantes de la vie.
1 – Selon l’article de Mark Riccio, la loi locale prescrivait une école élémentaire de huit ans.

Harlan Gilbert a travaillé dans différentes universités (Yale, New Hampshire, et Reed, ainsi que le Centre de Boston Architectural) avant de recevoir un certificat du Waldorf Emerson College, en Angleterre. Quelques années en tant enseignant de classe dans les écoles Waldorf anglaises ont précédé et succédé une période de cinq ans d’étude de l’eurythmie et de travail de traducteur, guide touristique et designer architectural à Dornach, en Suisse.
Il est actuellement actif en tant que guide et conseiller pour une école de jeunes en Hongrie et en tant que chercheur indépendant et écrivain sur des thèmes anthroposophiques (ses articles peuvent être trouvés dans The Golden Blade, 1998, 2001 et 2002). L’article ci-dessus est tiré de la recherche sur le développement des enfants et le programme Waldorf, qui a donné lieu à un ouvrage en attente de publication.

Les joies de l’eau et de la neige

Créé par le 11 fév 2011 | Dans : Non classé, Sorties/vacances

Nous sommes allés à un centre aquatique, où nous avons profité durant de longues heures des joies de l’eau et de la température clémente !
dsc01293.jpg
Les lutins ont adoré glisser sur les tobbogans, aussi, surtout Walid qui est devenu un vrai cascadeur, de manière générale.
dsc01297.jpg
dsc01302.jpg
dsc01299.jpg
dsc01318.jpg

Slurp, le jus de coco a un petit goût de paradis…
dsc01325.jpg

Un bon goûter de fruits (et tarte pour les autres) préparée par ma tante, génial !
dsc01328.jpg

Durant mon séjour, j’ai cependant replongé par moments dans le cuit, d’abord par désir de goûter des légumes préparés avec amour et aussi du fait de repas tardifs. Puis aussi par fatigue, notamment à la montagne…

Nous voici donc ensuite rendus en Savoie, dans un superbe appartement où nous étions invités.
dsc01428.jpg
dsc01387.jpg
Les lutins ont été ravis de découvrir l’intérieur !
dsc01390.jpg
dsc01393.jpg
dsc01405.jpg
Salle commune…
dsc01417.jpg
dsc01419.jpg
dsc01406.jpg

Paré pour le froid (en fait, il faisait presque chaud et il n’y avait quasiment pas de neige, mais bon…)
dsc01427.jpg
dsc01431.jpg
Mehdi a fait cinq minutes de ski ;)
dsc01438.jpg
Et Walid vingt minutes
dsc01441.jpg
Mais ils ont fait beaucoup de luge !
dsc01458.jpg
dsc01454.jpg
Et nous avons skié en alternance.
dsc01459.jpg
dsc01461.jpg

Une salle de fruits secs dans un hôtel que nous avons visité…
dsc01448.jpg

Quelles belles vacances !

Le Têt

Créé par le 11 fév 2011 | Dans : Activites, jeux, Creations, Fetes, Non classé

Pour le nouvel an chinois, nous nous sommes inspirés de quelques uns de ces sites ou blogs :

http://ancienthearth2.blogspot.com/2011/02/chinese-new-year-year-of-rabbit.html

Lanterne :
http://fairydustteaching.blogspot.com/2011/01/making-chinese-red-lanterns.html

Autres bricolages ou sources d’inspiration :
http://www.kutchuk.com/agenda/nouvelanchinois/nouvelanchinois.htm
http://fairydustteaching.blogspot.com/2011/01/chinese-new-year-around-classroom.html
http://fairydustteaching.blogspot.com/2011/01/making-painted-plum-blossom-trees.html
http://fairydustteaching.blogspot.com/2011/02/making-chinese-shadow-puppets-and.html
http://fairydustteaching.blogspot.com/2011/02/chinese-blossom-tree.html
http://journaldeschamps.augalop.fr/les-fetes/fete-du-nouvel-an-chinois
http://journaldeschamps.augalop.fr/livres/le-nouvel-an-chinois-et-la-chine

Ayant été frustrée de ne pas avoir retrouvé un conte vietnamien que j’aimais bien, j’ai fait une recherche sur internet et ai trouvé ces contes :
http://www.nguyen-trong.com/histoire/contes_et_legendes.htm
http://www.asiaflash.com/artvivre/contes.shtml
http://www.cantinlevoyageur.com/ENFANTS/DECOUVRE_MONDE/VIETNAM/contes_vietnam/serpent_geant_pour_mari.htm
http://137835.aceboard.net/137835-2876-8181-0-poisson-magicien-Conte-Vietnamien.htm
http://www.les4sautourdumonde.fr/articles.php?lng=fr&pg=326
http://lunareporter.spaces.live.com/blog/cns!8B05D0F23E3936FA!458.entry
http://sampaniers.moncontact.com/t145-contes-et-legendes-du-vietnam
http://voyageforum.com/voyage/legende_banh_tet_banh_chung_vietnam_D957158/

Légende des signes astrologiques :
http://www.marmikid.org/Pratique/dossier-le-nouvel-an-chinois-12.aspx
http://www.marmiton.org/magazine/dossiers-marmiton_nouvel-an-chinois_2.aspx
http://www.jvgruat.com/Chine/shengxiaogushi.htm
http://voyageforum.com/voyage/le_tet_legendes_les_animaux_zodiaque_chinois_vietnam_D3275744/

Avant notre départ, les lutins avaient fait ces masques :
dsc01094.jpg

La veille du nouvel an, les lutins ont confectionné des lanternes rouges et des pochettes pour recevoir de l’argent, comme c’est la tradition.
dsc01236.jpg
dsc01237.jpg
dsc01240.jpg

Nous avons dessiné un lapin (puisque l’année qui débute est l’année du lapin).
dsc01257.jpg

Nous avions emmené de la musique asiatique : Comptines et berçeuses des rizières et j’ai raconté la légende des signes astrologiques chinois d’après un mélange des liens cités plus hauts.

Les lutins ont mis leur masque…
dsc01262.jpg
dsc01261.jpg

Les lutins ont trouvé de l’argent dans leurs pochettes…
dsc01280.jpg

Et nous nous sommes régalés !
dsc01254.jpg
J’avais trouvé des longans à Paris : c’est indéniablement mes fruits préférés !

dsc01242.jpg
Yaourt de mangue et noix de coco.

Recette d’une salade type Bo bun sans viande et cru :
4 carottes
1 chou
1 concombre (si c’est la saison)
un peu de salade
coriandre
persil
menthe
1 gousse d’ail
1 oignon
1/2 cuillère à café de gingembre
un peu de 4 épices
le jus d’un demi citron
un peu de nuoc mâm (facultatif car contient du poisson)
quelques cacahouettes pilées
un peu de sauce soja ou vinaigre
un peu eau ou huile de sésame ou arachide
dsc01269.jpg
Un vrai régal !

Du riz gluant cuit dans les règles de l’art…
dsc01270.jpg
dsc01279.jpg

Des nuggets crus avec sauce aux pruneaux
La recette est ici mais j’ai changé la sauce aux prunes par une sauce aux pruneaux :
6 pruneaux trempés plusieurs heures

1 cuillère à soupe de miel ou de sirop d’agave

1 cuillère à café de Shoyu

1/2 cuillère à café d’ail

1/2 cuillère à café de gingembre
dsc01273.jpg

Miam !
dsc01271.jpg
Mon assiette crue de fête ;)
dsc01278.jpg

Idées de recettes pour faire du nougat chinois :

Mélanger des cacahouètes crues pilées, du sésame et du miel et déshydrater pour du nougat dur.
Mélanger des cacahouètes crues pilées, des dattes et un peu de beurre de coco et rouler dans des graines de sésame pour du nougat mou.

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres