Ce matin, nous avons lu ce petit conte :

LA PETITE GRAINE

Il était une fois une petite graine. Elle était si petite et si serrée dans sa robe brune qu’on la voyait à peine. Mais elle était très curieuse et voulait voir le monde qu’elle devinait merveilleux, seulement elle ne savait pas comment le faire.
A ce moment arriva le Vent joufflu, qui soufflait avec force : joyeux, il s’élançait à travers les airs, pressé comme toujours pour un long voyage. Il souleva sans effort la petite graine qui se blottit contre lui, et l’emporta.
Le Vent la porta à travers monts et plaines, au-dessus des rivières et des villes que la petite graine regardait tout émerveillée. Ils volèrent ainsi très longtemps. Puis, un beau jour, le Vent descendit chez sa soeur la Terre pour lui confier la petite graine. La Terre, qui était très bonne, prit la graine et la déposa doucement dans un berceau moelleux, la recouvrit avec soin et lui recommanda de dormir pour retrouver ses forces. La petite graine, très fatiguée du voyage, s’endormit aussitôt.
Mais, comme les jours passaient et qu’elle dormait toujours, la Terre s’inquiéta et appela sa soeur la douce Pluie, pour lui demander conseil. La Pluie vint à son aide et se mit à chanter doucement pour réveiller la petite dormeuse :
Plic, ploc,
Fric, floc,
Clic, cloc.
Il pleut, il pleut,
Réveille-toi !
Les gouttes fines tombaient une à une et caressaient la petite graine qui s’étira un peu et se réveilla. Les gouttes la chatouillaient partout et elle commença à se débattre pour sortir de son berceau si sombre.
La Pluie appela alors son frère le beau Soleil qui, clair et radieux, brillait dans le ciel. Il eut pitié de la petite graine et lui envoya un rayon lumineux pour éclairer son chemin. La petite graine, ravie, se mit à monter sur le rayon vers le Soleil qui l’attirait et l’éblouissait par sa beauté. Elle oublia tout, et, dans sa hâte, déchira sa petite robe brune. Quand elle le vit elle en fut toute confuse et n’osait plus s’approcher du Soleil. Mais le Soleil voulait la rendre belle et heureuse : il l’enveloppa et l’habilla de sa lumière et la petite graine devint une belle fleur rayonnante.
V. Rikoff, cité dans Eurythmie, éléments de base (Annemarie Dubach).

Walid a dessiné la belle fleur qu’était devenue la petite graine.
dsc08052.jpg
Puis nous avons mis en scène ce petit conte qui s’y prête tellement bien, je trouve. Walid et Mehdi étaient des petites graines, toutes recroquevillées et j’ai fait le Vent, qui les entraîne dans sa course folle. Puis je les ai déposé sur la Terre et j’ai fait la Pluie qui chante et qui les chatouille de ses petites gouttelettes (c’était mes doigts qui pianotaient sur leur dos). Ensuite, j’ai fait le Soleil qui les caresse de ses rayons et ils ont pu s’ouvrir et devenir de grandes fleurs épanouies, grandissant jusqu’à essayer de toucher le Soleil.
dsc08053.jpg
J’aurais aussi pu leur proposer de s’envelopper d’un voile de soie marron, pour représenter la robe brune, mais je n’y ai pensé que par la suite !

Les cartes du jour m’ont semblé particulièrement bien appropriées… (de gauche à droite, moi, Mehdi et Walid)
dsc08054.jpg

Dans le jardin, nous avons trouvé un présent offert par les fées : ce bateau écorce !
dsc08055.jpg
dsc08058.jpg

Depuis quelques jours, j’avais très envie de faire du macramé : c’est quelque chose qui m’a laissé un souvenir profond quand j’étais enfant. En effet, quand j’avais 6 ans, une personne âgée est venu nous faire quelques ateliers de macramé au sein de l’école. Quelques années plus tard, moi et mon frère faisions des leçons de piano chez sa femme. J’avais alors demandé à son mari de me faire faire du macramé pendant la leçon de piano de mon frère : j’aimais ça davantage que le piano ! J’ai l’impression d’avoir tout oublié, mais le plaisir est toujours là, lui. Quelques liens pour s’initier aux techniques :
http://www.les-creatifs.com/macrame-noeud-plat.php
http://www.les-creatifs.com/bracelet-macrame.php
http://agrafe.over-blog.com/article-30093625.html
http://www.lesnoeuds.com/noeud-145.html
http://siubhan.50webs.com/macram/macrame.htm
http://www.bluemarguerite.com/Tech/loisirs-creatifs/Fiche-conseil/noeuds-de-macrame–(1660).deco
Noeud turc : http://www.museevirtuel.ca/Exhibitions/ManitobaCrafts/content/macrame/turkshead_f.html
Suspension : http://www.macrames.com/tutoriel.htm
dsc08059.jpg
J’ai montré à Walid comment faire et il a continué sur quelques rangs. Il y arrive mieux que de faire des noeuds simples, mais juste 5-6 rangs l’ont fatigué de par la concentration que ça lui demandait. En tout cas, cela me fait la moitié d’une ceinture et nous finirons la semaine prochaine ! Je pense que nous consacrerons plusieurs jeudis au « travail » des noeuds.

Mehdi, lui, a encore voulu prendre un bain, et ne s’est pas séparé de son harmonica !
dsc08060.jpg

Walid a fait une séance d’anglais avec son père.
dsc08063.jpg
Après mûres réflexions et considérations pratiques (le coût qui a augmenté, le transport, le fait de ne pas être sûrs d’être sur Grenoble constamment, etc.), nous avons décidé de ne pas l’y inscrire pour l’instant.
Et puis, il a déjà l’arabe avec papa !

Nous avons fini la soirée avec une nouvelle qui m’a enthousiasmé (et dont je vous parlerai en son temps, mais qui pourrait justement m’éloigner davantage de Grenoble de temps à autre en attendant de déménager) et aussi par l’achat d’un petit trampoline d’occasion (à très bon prix) pour la maison.