Ces derniers jours, j’ai lu Eros : l’amour qui comprend de Henning Köhler, aux éditions Novalis. Ce livre se lit très facilement et rapidement et il m’a beaucoup touché. Il traite de la première forme d’amour qui se développe chez le pré-adolescent, souvent entre 8 et 10 ans. Un amour non lié à la sexualité, et qui peut aussi bien concerner un être du sexe opposé, qu’un être du même sexe, et quel que soit son âge. L’auteur voit cette forme d’amour comme la source de tout amour, la source de la rencontre de l’HOMME au sens large, la source de la créativité, de la santé, etc. Il explique aussi beaucoup de choses sur les besoins de l’adolescent et sur la signification de cet amour à cette étape là de sa vie.

En recherchant un conte que l’auteur citait, mais que je n’ai pas trouvé sur internet, j’ai trouvé des contes à lire ici :
http://actusf.chez.com/fichiers/contes.pdf
http://colegio.francia.oral.free.fr/contes/grimm/gr210.htm
http://www.russievirtuelle.com/mythologie/contesf/troisroyaumes.htm

Notre dernier bouquet :
dsc06656.jpg

Dimanche, après un pique-nique bien convivial avec des amis, où j’ai fait des excès en terme de cuit et aussi de quantité, j’ai ensuite éprouvé le besoin de jeûner, d’autant que je commençais à être bien enrhumée. Ce jeûne de 24h m’a fait le plus grand bien !

Hier, j’ai emmené Mehdi a un atelier parent-enfant anglais. J’avoue que j’avais des a priori sur le fait de confronter un tout-petit à une langue étrangère sous prétexte d’apprentissage précoce ou de sensibilisation le plus tôt possible. Mais en fin de compte, l’atelier était très « nourissant » et bienveillant, tout à fait dans l’esprit de la pédagogie Steiner, qui plus est. Le même atelier en français apporterait également beaucoup, de mon point de vue ! Helen, anglophone, y privilégie avant tout le rythme, la musicalité, que ce soit par le biais des comptines ou des histoires. De plus, elle privilégie la créativité également… Elle fait des ateliers pour les 0-5 ans, par tranches d’âges différentes. Si nous étions restés sur Grenoble cet été ou l’année prochaine, j’y aurais inscrit Walid et Mehdi (bien que pour cette première séance, il ait détesté entendre des chansons en anglais !)…
dsc06658.jpg

En début de soirée, nous sommes allés à la piscine. J’ai été émerveillée de les voir si bien dans leur corps à présent, dans quelque élément que ce soit. Ils ont fait plein d’expériences et beaucoup de sauts ! Walid serait presque mûr pour la nage…
dsc06661.jpg

En attendant, il est toujours aussi à l’aise avec un ballon !
dsc06664.jpg

Mehdi aime toujours autant écosser les légumes secs.
dsc06665.jpg
Par contre, j’ai du éplucher la peau des fèves presque toute seule, pendant que les enfants jouaient au trampoline. C’était fastidieux !
dsc06666.jpg
Mais ça en valait la peine, car ça me faisait très envie et que j’ai trouvé ça délicieux. J’en ai mangé nature, puis suivant cette recette :
- deux poignées de fèves
- les feuilles de deux grosses branches de menthe
- une grosse gousse d’ail
- le jus d’un demi citron
- de l’huile, du cumin
On mixe : miam !
dsc06667.jpg